Les rites du Hajj expliqués par France Makkah


Introduction au Hajj

1) Les origines linguistiques :

Le Hajj "الحج" est un terme issu de la langue arabe. Il a pour sens linguistiquement parlant : « l’objectif » ou encore « le but ».

Qu’est-ce que Al-Hajj ?

Dans le vocabulaire religieux, il a pour signification le fait d’adorer Allah par l’accomplissement des rites conformément à ce qui a été rapporté de la Sounnah authentique.

Généralement le mot « Hajj » est traduit dans la langue française par le terme « pèlerinage ». Le Hajj est un des cinq piliers de l’Islam, et l’une de ses structures les plus éminentes.

Allah a dit (dans le sens approximatif du verset) « Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont la capacité, d’aller faire le pèlerinage de la Maison. » (Sourate Al-Imran verset 97).

Egalement il a été authentiquement rapporté d’après Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agréé ainsi que son père) que le Messager d’Allah (qu’Allah le couvre d’éloges et le salut) a dit : « L’Islam est bâti sur 5 » et parmi ce qu’il a mentionné « le pèlerinage de la Maison pour celui qui en a la capacité. »  (Rapporté par Al-Boukharî et Mouslim).

Le Hajj est une obligation qui concerne chaque musulman religieusement responsable (qui est pubère et doué de raison). Il doit être effectué une fois dans la vie pour celui qui en a les moyens (physique et financier).

Et il est une obligation communautaire pour les musulmans une fois par ans. C’est-à-dire qu’il faut impérativement qu’une partie de la communauté musulmane l’accomplisse chaque année.

Par ailleurs, il faut savoir que celui qui l’aura déjà accompli une première fois durant sa vie, il ne sera plus concerné par l’obligation de l’effectuer. Toutefois il lui sera recommandé de le réaliser.

Le Prophète (qu’Allah le couvre d’éloge et le salut) a dit : « Le Hajj est à accomplir une seule fois. »

A quel moment et à quel endroit s’accomplit-il ?

Le Hajj se déroule à la ville sainte de la Mecque (Arabie Saoudite), du 8ème au 13ème jour du dernier mois du calendrier hégirien qui a pour nom « dhul-hijja ».

2) Ses mérites :

Les vertus du Hajj sont nombreuses, parmi elles :

Il est primordial au musulman de s’acquitter du pèlerinage obligatoire dès qu’il en a la capacité. Celui qui le retarde sans excuses valables se rend coupable d’un péché, en effet le Prophète (qu’Allah le couvre d’éloges et le salut) a dit à ce sujet : « Empressez-vous d’accomplir le pèlerinage car l’un d’entre vous ne sait pas ce qui peut lui arriver. » (Rapporté par Ahmad).

1 - Le début du hajj : le 8 ème jour de Dhul Hijja :

Pour des raisons de praticité, nous allons expliquer la Hajj sous la fome "Tamattou3" (il existe aussi le Qiran et l'Ifrad).

Premièrement, il faut savoir que le Hajj comporte plusieurs rites.

Son premier rite (du hajj ou de la ‘omra) est l’ihram.

L’ihram est traduit par l’état de sacralisation, c’est le fait de formuler l’intention avant d’accomplir les rites du Hajj.

Avant de l’effectuer il faut prendre connaissance de certains points tels que:

Ce sujet est assez long et nécessite de nombreuses explications, nous vous invitons à revenir aux différents livres et aux cours des savants sur ce sujet.

Nous sommes le 8ème jour du mois de Dhul Hijja, il est le jour de “Tarwiyah“.

Il est apprécié lors de ce jour de se mette en état d’ihram pour le pèlerin dont le rite est le tamattou’ (jouissance), et ayant accompli la ‘omra auparavant. Avant cela il est bien de se laver, se parfumer… Une fois ces actes effectués, la personne pourra enfin se mettre en état d’ihram dans son lieu de résidence (hôtel ou autre).

Ensuite tous les pèlerins devront se rendre à Mina (ville de campement proche de la Mecque) avant la prière du dhohr. Une fois là-bas, les pèlerins accompliront les prières du dhohr, d’al-‘asr, d’al-maghreb puis d’al-icha dans leurs temps respectifs. Leurs prières seront réduites à 2 unités, exceptée pour celle d’al-maghreb.

Après une journée d’efforts dans l’adoration d’Allah, les pèlerins passeront la nuit à Mina pour se reposer et reprendre des forces, le lendemain il accompliront la prière du fajr en ce lieu.

Il faut savoir qu’il n’est pas obligatoire de passer la nuit à Mina, en revanche c’est une Sunnah qu’il est bien d’accomplir.Après une bonne nuit de repos bien méritée dans les tentes de Mina, les pèlerins se prépareront pour le 9ème jour, un jour immense dans la vie d'un musulman... c'est le jour de ‘Arafat.

2 - Le 9 ème jour de Dhul Hijja : le jour de Arafat :

Nous sommes donc le 9ème jour de Dhull Hijja. Après avoir passé la nuit à Mina, les pèlerins ont prié le Fajr sur place.

Comme vous le savez, c'est un grand jour. Une fois le soleil levé, les pèlerins se rendront en direction de ‘Arafat. La plaine de ‘Arafat se situe à environ 7 kilomètres de la Mecque. Ils chemineront avec quiétude, en prononçant la talbya.

Une fois arrivés, ils s’assurent d’être correctement installés dans la zone délimitée et prennent place là où il y aura de la place. 

Lors de l’apparition de l’après-midi, ils accompliront les prières du dhohr ainsi que d’al-asr en les regroupant et les réduisant en 2 unités de prières chacune (2 pour dohr et 2 pour asr, en faisant bien sûr le taslim entre les deux). Puis ils passeront le reste de l’après-midi à prier et à invoquer Allah (le Majestueux) en se positionnant en direction de la Kaaba et ce, jusqu’au coucher du soleil. 

Dans un hadith connu, Le Prophète (qu’Allah le couvre d’éloges et le salue) a dit à ce sujet : « La meilleure invocation est celle du jour de ‘Arafat et la meilleure parole que j’ai dite ainsi que les prophètes avant moi est « Nulle divinité ne mérite l’adoration en dehors d’Allah, Unique et sans associés, à Lui la royauté, à Lui la louange et il est capable de toute chose. » Ce sont des moments d'une intensité extrême, durant lequel le pèlerin revient vers Allah, repentant, plein d'humilité vis-à-vis de son Seigneur, mais aussi plein d'espoir et de désir d'obtenir son pardon et sa miséricorde.

Après le coucher du soleil, les pèlerins se dirigeront alors vers Muzdalifah, qui se situe à 4 kilomètres de la Mecque. Il n’est pas permis de quitter ‘Arafat avant le coucher du soleil. Celui ou celle qui le quitte doit y revenir et y rester jusqu’au son coucher du soleil. Si la personne n’y revient pas, alors elle se sera rendue coupable d’un péché, et devra sacrifier une bête.

Après cette journée d’efforts dans le rappel d’Allah, les pèlerins quitteront donc ‘Arafat dans le calme, tout en invoquant Allah, en prononçant la talbya.

Lorsqu’ils arrivent à Muzdalifah, les pèlerins accomplissent les prières d’al-maghreb et d’al-‘icha regroupées, en réduisant la prière d’al-‘icha (2 unités au lieu de 4). Après cela, ils passeront la nuit sur place : il est recommandé d’y rester jusqu’au fajr, mais il est obligatoire d’y rester jusqu’à minuit, celui qui quitte Muzdalifah avant ce temps a commis un péché et doit égorger une bête.

Pour ceux qui peuvent y rester jusqu’au fajr, ils accompliront la prière puis invoqueront Allah jusqu’au lever du soleil.

En attendant le jour d’al-‘Aid, qui arrive (10ème jour)… A suivre sur cette même rubrique dédiée au Hajj 2018.

3 - Le 10 ème jour de Dhul Hijja : le jour de l'Aïd :

Après avoir passé la nuit à Muzdalifah pour certains d'entre eux, une bonne nuit de repos n'était pas de trop après avoir enduré le jour de 'Arafat dans le rappel d'Allah. Les pèlerins se dirigent vers Mina afin de poursuivre les prochains rites du pèlerinage. Le rite suivant est la lapidation des stèles : il consiste à jeter septs cailloux plus gros qu'un pois chiche (il ne doivent pas être trop petits). Ces cailloux doivent être lancés succèssivement, l'un après l'autre en commençant par viser la plus petite stèle jusqu'à la plus grande de sorte à ce que les cailloux retombent dans le bassin où se trouvent les stèles. Les pèlerins devront formuler le Takbir (Allah est le plus grand) pour chaque caillou envoyé sur les stèles, puis imploreront leur Seigneur Souverain après avoir accompli ce rite en se dirigeant vers la Qibla.

                                                              

Nous sommes le 10ème jour de Dhul-Hijjah, c'est le jour d'al-Aïd.

Après la lapidation des stèles, les pèlerins effectuant les rites de tamattou' ou du quirân devront immoler leur offrande. Le temps de l'immolation s'étend du dixième jour de Dhul-Hijjah jusqu'au 13ème jour, c'est à dire du jour d'al-Aid puis 3 jours le suivant, après cela il sera trop tard. La bête a été sacrifiée, il serait bien que le pèlerin en mange puis donne le reste en offrande. A la suite de son immolation, le pèlerin se rasera la tête ou se coupera les cheveux.

Quant à la femme, elle devra couper une courte partie de ses cheveux (pour plus de détails, revenir aux explications des savants à ce sujet).

Une fois que le pèlerin aura lapidé la grande stèle et qu'il se sera rasé la tête (ou coupé les cheveux), il pourra enlever son ihrâm. Ce qui lui était interdit dans cet état lui sera permis, excepté la jouissance avec son épouse qui ne lui sera permis qu'après avoir effectué le dernier tawaf.

Après l'accomplissement des rites cités précédement (lapidation, immolation, rasage des cheveux), le pèlerin pourra se rendre à la Mecque le jour d'al-Aid afin d'accomplir le dernier tawâf et le sa'yi entre Saffâ et Marwâ (dans le cas où il accomplit le rite tamattou').

Il est préférable d'accomplir le tawâf en ce jour, mais il est possible de le retarder. Nous demandons à Allah de nous faciliter d'accomplir cette immense adoration, car l'affluence en ce jour de fête est indescriptible...

4 - Les jours de Tachriq (11,12 & 13ème jour de dhul-hijjah). :

Une longue et grandiose journée vient de passer, le jour de la fête de l'Aid, dans la joïe et la fierté... Nous sommes aujourd'hui le 11ème jour de dhul-hijjah, ce sont les jours de tachriq, ces derniers s'étendent du 11 au 13ème de ce mois.

Pendant ces trois jours les pèlerins doivent accomplir trois rites différents.

Le premier : Les pèlerins devront passer trois nuits à Mina et y rester selon la capacité de chacun.

Ils ont pour obligation de rester la majeure partie de la nuit, car cela entre dans les rites du hajj qu'il est impératif d'accomplir. Celui qui n'y passe pas la nuit commet un péché et doit sacrifier une bête en contre partie.

Le second : Les pèlerins devront accomplir trois lapidations quotidienne durant l'après-midi de ces 3 jours. Lors de l'après-midi du onzième jour, les pèlerins doivent récolter 21 cailloux sur leur lieu de campement ou alors sur leur chemin. La taille de chaque caillou doit être un peu plus gros que le gain d'un pois chiche.

Arrivé à la première stèle (elle se situe après Mina), il lapidera cette stèle avec septs cailloux. Les cailloux devront être lancé en prononçant la formule du takbir « Allah est le plus Grand » tout en levant la main, pour chaque tir. Il faut que le cailloux retombe dans le bassin où se trouve la stèle.

                                            

Après cela, ils iront vers la stèle médiane pour la lapider, il fera comme pour la précédente.

Puis l'après-midi du douxième et du treizième jour, ils feront comme la veille. Il faut savoir que la personne qui n'a pas la capacité de lapider les stèles, de déléguer ce rite à une personne qui le fera à sa place. 

Le troisième : Ils accompliront les cinq prières obligatoires dans leurs plages horaires respectives, sans les regrouper, ils réduiront ces dernières en deux unités (dhohr, asr, 'icha).

Le hajj nécessite de la force et de l'endurance afin d'accomplir tout ces rites, mais cela est chose facile pour celui à qui Allah fait dont de Sa miséricorde. A partir de là, il ne restera plus grand chose aux pèlerins pour finir leurs rites du Hajj. Encore un petit effort et ils auront accompli l'intégralité de leur 5ème pilier. 

5 - La fin du Hajj :

Après un long périple à la Mecque les pèlerins ont accompli de nombreux rites et ont redoublé  d'efforts dans l'adoration d'Allah (prières, invocations, sacrifice...).

Le pèlerinage arrive presque à sa fin, les pèlerins s'apprêtent à repartir dans leur lieu de résidence respectif. C'est la fin d'une magnifique aventure qui laissera sans doute des souvenirs extraordinaires. Lorsqu'ils ont auront accompli tous les rites et qu'ils désirent repartir chez eux, les pèlerins ne pourront pas voyager jusqu'à ce qu'ils accomplissent le dernier Tawaf, qui est le Tawaf d'adieu, son nom est « Tawafou-al-wada'».

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') dit à ce propos :

«  Il incombe au pèlerin d'accomplir le Tawâf d'Al-Wadâ` lors de sa visite de la Maison Sacrée juste avant de la quitter.

                                                    

L'on tire argument à cet égard du hadith narré par Ibn `Abbâs (qu'Allah soit satisfait de lui et de son père) où il dit que : Le Messager d'Allah (qu'Allah le couvre d'éloges et le salut) ordonna aux gens de faire du Tawâf autour de la Maison Sacrée (la Ka`ba) le dernier rite à accomplir avant de regagner leurs pays; exception faite pour la femme en période de menstrues, qu'il en dispensa. Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim.

A ce sujet, il dit :«  Lorsque le Messager d'Allah (qu'Allah le couvre d'éloges et le salut) vit que les gens partaient vers toutes sortes de destinations, il leur dit : "Que nul d’entre vous ne parte sans que la dernière chose qu’il ait visitée ne soit la Maison (la Ka`ba)." Rapporté par Ahmad et Mouslim.

En effet, l'argument qui confirme cet ordre, visant les pèlerins en particulier, est le fait même du Messager d'Allah (qu'Allah le couvre d'éloges et le salut) qui n'appela ces derniers à s'y plier qu'une fois les rites du Hajj accomplis, et ce dans le but de les guider.

Néanmoins, il lui est préconisé de l'accomplir, par observance de la Sunna, avant de regagner son pays; et ce faute d'argument confirmant son caractère obligatoire à ce niveau. » Quant à celui qui accomplit une `Omra, il ne lui est pas obligatoire de faire le Tawâf d'Al-Wadâ` (Fin de citation)

Nous demandons à Allah de nous permettre d'accomplir cette magnifique adoration, et d'accepter le hajj de nos frères l'ayant accompli.

6 - Le bilan du Hajj :

Comme vous l'avez vu au cours de la lecture de cette série, le Hajj est une adoration grandiose comportant de nombreuses adorations, qu'elle soient accomplies par le cœur, les membres du corps  et la langue. Les pèlerins ont dépensé une somme importante d'argent pour aller en quête du Hajj, de même qu'ils ont mentionné Allah en prononçant différentes formules de rappel, tel que la Talbya, l'attestation d'unicité (Nulle divinité de mérite d'être adorée excepté Allah) etc...

Ils ont redoublé d'efforts physiques pour accomplir de nombreux Tawaf, ainsi qu'en se déplacant dans différents lieux pour accomplir les rites prescrits.

De plus ils ont sacrifié une bête en offrande pour Allah pendant le jour d'al-'Aid... Durant ce Hajj les pèlerins sont venus des quatres coins du globe pour concrétiser le même objectif : l'adoration d'Allah. Des liens se sont créés entre nos frères et sœurs de différentes nationnalités, afin de s'entraider dans la bonté et la crainte pieuse d'Allah et de s'unir sur la vérité.

                                                               

Comme l'a dit le grand savant Cheikh Ibn Baz (qu'Allah lui fasse miséricode) :

« Les serviteurs se rassemblent sur ces territoires bénis dans le but de se rapprocher d'Allah et de L'adorer, de demander Son pardon et le salut de l'enfer. Nul doute que ceci est le moyen d'unir les cœurs sur l'obéissance à Allah, et les rend sincères envers Lui et aptes à appliquer Sa législation et prendre en haute considération Ses ordres et Ses prohibitions, à ce propos, Allah (Gloire et Pureté à Lui) a dit: "La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l’univers."

De même qu'il a dit (qu'Allah lui fasse miséricode) :

« Le plus grand objectif du pèlerinage est d'unir les musulmans sur la voie de la vérité et de les guider vers elle pour que leurs pas sur le chemin de la religion d'Allah soient raffermis, pour qu'ils adorent Allah l'Unique et se soumettent à Sa législation. »

C'est donc avec un grand honneur et plaisir que nous vous avons offert les grandes lignes des rites du pèlerinage à la Mecque. C'est aussi l'occasion de vous (re)faire idée de ce que ce représente le Hajj en termes d'acte, de valeur, et de portée. Nous demandons à Allah le Très-Haut de nous faciliter son accomplissement et d'accepter celui de nos frères et sœurs l'ayant déjà réalisé.

Toutes les louanges reviennent à Allah, qu'Allah couvre d 'éloges notre Prophète Mohammed ainsi que les membres de sa famille et l'ensemble de ses compagnons.

Vous souhaitez désormais passer à l'action POUR LE HAJJ 2019 ? Cliquez ici